Agribalyse, une base de données publique au service d'une alimentation durable.

By
Sidney Burdin
|
5/5/2022
Accueil
Blog
Agribalyse, une base de données publique au service d'une alimentation durable.

Face aux enjeux écologiques, la question de l'impact environnemental des produits alimentaires intéresse un certain nombre d'acteurs. Agriculteurs, industriels agroalimentaires, pouvoirs publics ou encore consommateurs, tous sont concernés par le défi que représente aujourd'hui la transition agricole et alimentaire. C'est dans ce contexte qu'est née en 2009 l'initiative d'un programme collaboratif et évolutif nommé AGRIBALYSE®, visant à créer une base de données au service d'une alimentation plus responsable.

Agribalyse, qu'est-ce que c'est ?

Agribalyse est une base de données publique créée en 2009, qui s'inscrit dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Elle fournit des données sur l'impact environnemental de :

  • 200 productions agricoles
  • 2 500 catégories de produits alimentaires (les plus consommées en France)

Collectées par près de 100 scientifiques, ces données reposent sur la méthodologie de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV).

La méthode de l'ACV permet de quantifier les différents impacts environnementaux d'un produit (ou service) au cours de son cycle de vie (de l'extraction de matières premières aux étapes de fabrication, distribution, etc.) et les différents flux entrants et sortants qui leur sont reliés. Sur son site, Agribalyse fournit les résultats obtenus à partir de 14 indicateurs d'impact, correspondant aux indicateurs préconisés par la Commission Européenne (avec le PEF). Pour en savoir plus sur cette méthodologie, rendez-vous sur notre article Pourquoi la méthode PEF est au centre de l'expérimentation de l'affichage environnemental ?

 Les principaux objectifs d'Agribalyse :

  • Constituer une base de données d’ICV* des produits agricoles afin d'éclairer les choix possibles en termes d'affichage environnemental pour les produits de grande consommation ;
  • Accompagner les professionnels du monde agricole et agroalimentaire dans la réduction de leurs impacts et dans leurs démarches d'éco-conception ;
  • Conduire à l'amélioration des pratiques agronomiques pour un système alimentaire durable.

*Les ICV (Inventaires de Cycle de Vie) regroupent et quantifient les différents flux (matières premières, énergie, transport, etc.) nécessaires à la fabrication d'un bien ou d'un service, qui permettent d'alimenter les outils ACV. Ils constituent des bases de données généralistes ou spécialisées.

Comment exploiter les données d'Agribalyse ?  

Vous pouvez accéder aux données Agribalyse de trois manières différentes :

  • Directement sur le site d'Agribalyse où vous retrouverez pour les différentes catégories d'aliments : leur score d'impact environnemental, une infographie sur l'impact par étape du cycle de vie, une autre sur l'impact par ingrédient et enfin un tableau de résultat des mesures de chaque indicateur.
  • Un format tout public type Excel disponible sur leur site de documentation. Y sont disponibles : les données des produits agricoles bruts à la sortie de la ferme (productions conventionnelles et biologiques), les données sur l'alimentation animale et enfin les données des produits alimentaires prêts à être consommés.
  • Un format plus complet utilisable au travers de logiciels ACV, qui permet notamment de modifier les différentes données génériques proposées afin de réaliser de l'éco-conception ou une comparaison entre produits d'une même catégorie. Vous pouvez retrouver cette version sur des logiciels tels que Simapro, OpenLCA ou encore Karbon.

Qui est à l'origine de la création d'Agribalyse ?

Elle est issue du travail commun de l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et de l’INRAE (Institut National de Recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement), ainsi que de la collaboration des pouvoirs publics et des instituts agricoles et agroalimentaires, notamment le CIRAD (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement), Agroscope et d'autres encore. Le programme s'appuie sur d'autres bases de données comme Ecoinvent, WFLDB (World Food LCA Database), ACYVIA et sur la méthode du Product Environmental Footprint (PEF).

Agribalyse et CIQUAL : pour allier santé et environnement

AGRIBALYSE® recense aujourd'hui 2 500 catégories de produits issues de la base de données nutritionnelle française de référence gérée par l'ANSES, appelée CIQUAL. Ces catégories d'aliments correspondent aux produits les plus consommés en France.

L'utilisation de ces catégories permet notamment aux consommateurs de pouvoir analyser simultanément la composition nutritionnelle et l'impact environnemental d'un même produit.

À noter que les catégories correspondent à un produit "moyen". De ce fait, en se référant à la base de données Agribalyse, seule une comparaison de produits de catégories différentes est possible. C'est alors l'utilisation d'outils ACV permettant une édition des données, tels que Karbon, qui permettra de comparer deux produits d'une même catégorie (deux recettes de lasagnes bolognaises différentes par exemple).

Une base de données en constante évolution

Des améliorations et corrections sont régulièrement apportées à la base d'Agribalyse pour la faire évoluer (notamment sur l'actualisation éventuelle de la méthodologie et l'enrichissement de la base par de nouvelles données), grâce à la contribution des utilisateurs et partenaires.

Agribalyse a rencontré plusieurs évolutions entre la première version, publiée en 2014, et la version actuelle 3.0 publiée en 2020 (mise à jour en tant que version 3.0.1). Au départ, les informations fournies se limitaient surtout aux impacts environnementaux de la production agricole. La base de données a depuis été étendue à l’ensemble des filières et des processus "du champ à l’assiette" que sont la transformation (amélioration permise par le projet ACYVIA), la logistique, l'emballage, la commercialisation et la préparation des produits alimentaires. Des données provenant d'autres programmes de portée internationale ont également permis d'enrichir cette version (Ecoinvent, World Food Database, PEF).

Depuis le 29 septembre 2021, un nouveau Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) a été créé par l'ADEME, INRAE, Acta et ACTIA. Constituant le « Réseau pour l’Évaluation environnementale des produits agricoles et alimentaires », le GIS REVALIM, mis en place pour une durée de 5 ans, permet de mener à bien le programme Agribalyse et son développement tant au niveau de la méthodologie que de la base de données.

Agribalyse au service de l'affichage environnemental

Le projet sur l’affichage environnemental pour l'alimentation mis en place par l'ADEME s'inscrit dans le contexte d'une demande de plus de transparence des consommateurs vis-à-vis de l'impact des produits alimentaires sur l'environnement. Après une expérimentation lancée en 2020, le gouvernement a rendu son rapport au parlement (début 2022), dans lequel il souligne l'utilité de cette base de données dans le projet d'affichage environnemental. Certaines améliorations au sein de la base de données et de la méthodologie d'analyse des impacts sont néanmoins nécessaires afin de permettre une meilleure couverture de la complexité des systèmes de production, de transformation et de distribution des produits alimentaires, ce qui est en accord avec le système de mises à jour régulières d'Agribalyse.

Sources/ Pour aller plus loin 🔗 :

💌 Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucun article !

©2021 Karbon. Tous droits reservés.